Concours de plaidoirie Claude Lombois

afficheConcoursLombois2016-page-001

 

Concours de plaidoirie de droit pénal international Claude Lombois 2016

 

La 8ème édition du concours de plaidoirie Claude Lombois se déroule dans les locaux de l’Université de Poitiers (au 43 place Charles de Gaulle, Amphithéâtre Hardoin), du 28 au 30 janvier 2016. Cette année, treize universités sont représentées : Amiens, Bordeaux, Bruxelles, Caen, La Rochelle, Lille, Limoges, Lyon, Paris-1, Paris-10, Poitiers, Strasbourg et Toulouse.

Comme chaque année, l’Institut de Sciences Criminelles de Poitiers est représenté par une équipe de trois étudiants du Master 2 recherche droit pénal approfondi et sciences criminelles. Les membres de l’équipe poitevine sont cette année Clarisse Briffe, Mégane Mironneau et Laurie Sansault. Le défi pour ces trois étudiantes et leur coach (Audrey Uzureau, doctorante de l’EPRED) est de taille. En effet, la dernière fois que le concours s’est déroulé à Poitiers (en 2013), l’équipe poitevine l’a emporté !

 

Présentation du concours

 

Depuis 2009, le concours Claude Lombois est organisé annuellement par l’association « Concours de droit pénal international Claude Lombois », présidée par Bernadette Aubert, enseignant-chercheur membre de l’EPRED. Il se déroule alternativement à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges, à la Faculté de Droit et des Sciences sociales de Poitiers et à la Faculté de Droit, de Science politique et de Gestion de La Rochelle.

Le concours Claude Lombois a vocation à vitaliser et à promouvoir le droit pénal international dont l’un des pionniers fut, en France, Claude LOMBOIS (1934-2007). Il a pour objet de faire s’affronter, en français, pendant trois jours, des équipes provenant d’universités françaises ou étrangères et composées, pour chacune d’entre elles, de trois étudiants de niveau Master.

Les épreuves sont conçues de manière à développer chez les concurrents, dans un esprit de convivialité, les qualités particulières à Claude Lombois : l’éloquence, l’imagination juridique et l’anticipation des arguments adverses.

 

Principe du concours

 

Les équipes doivent s’affronter sur un cas fictif de droit pénal international soumis à une juridiction nationale ou internationale, qui leur est fourni quinze jours avant les confrontations éliminatoires.

Le même cas est plaidé pendant les trois jours du concours. L’objectif est d’argumenter oralement. Les équipes sont appelées à jouer alternativement le rôle de « partie publique » et celui de « partie privée ». Les rôles sont tirés au sort au début de chaque épreuve. Le premier jour est consacré aux confrontations éliminatoires, le second aux demi-finales, le dernier à la finale.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page